Communiqué de presse – 15 mars 2019

La réunion publique organisée par la Métropole autour de son futur glement Local de Publicité intercommunal a été symptomatique de la surdité de la Métropole vis à vis de ses habitants. Les attentes des publicitaires ont été satisfaites : autorisation des panneaux numériques, extension des bâches publicitaires démesurées, quasiment aucune évolution sur l’extinction des enseignes et panneaux… Pour le collectif Plein La Vue, la Métropole a fait la démonstration de son manque d’ambition réelle pour faire diminuer la publicité dans l’espace public.

Le Collectif Plein la Vue et l’UCIL ont présenté les résultats de leur consultation publique sur la publicité, à laquelle plus de 8000 habitants de la Métropole ont répondu – une participation d’ampleur inédite. Cette réunion publique a montré un décalage flagrant entre les aspirations des habitants et le projet de la Métropole, en particulier sur le sujet des écrans numériques.

« Panneaux numériques, bâches publicitaires géantes : tout ce que les publicitaires désiraient et qui était jusqu’ici interdit sera désormais autorisé dans le Grand Lyon. En contrepartie, les limitations de la publicité par ce nouveau règlement apparaissent comme négligeables. La Métropole n’affiche aucune volonté sérieuse d’améliorer le cadre de vie de ses habitants. Les ambitions climatiques affichées par le Président de la Métropole sont apparues ce soir en contradiction avec les propositions concrètes en matière de publicité. Développer des dispositifs publicitaires toujours plus efficaces et toujours plus démesurés ne peut pas être compatible avec une réelle ambition climatique. » explique Benjamin Badouard du Collectif Plein La Vue

Retrouvez les résultats complets de l’étude de l’UCIL et de Plein la vue ICI et un résumé ICI

Des panneaux numériques inutiles et imposés :

D’après la consultation, 97 % des habitants sont très défavorables (90 %) ou défavorables (7%) à l’installation de ces télévisions publicitaires dans les rues. Les interventions du public sont allées dans ce sens en exprimant un rejet unanime de ces dispositifs (agressivité, impact sur les enfants, pollution lumineuse, gaspillage énergétique, danger pour la sécurité routière…). L’absence de différence entre le projet présenté en juin et les orientations exposées ce jour reste flagrante – avec le maintien d’écrans publicitaires de 6m2 et ce malgré les éléments de fond apportés depuis un an par les associations et le collectif.

À peine moins de publicité au m2 :

La première inquiétude formulée par les citoyens concerne la présence et la densité de la publicité dans nos rues. D’un côté, selon les résultats de la consultation, 92 % des habitants pensent qu’il y a beaucoup trop (68%) ou trop (24%) de publicité dans l’espace public. De nombreuses interventions de citoyens lors de la réunion sont venus appuyer ces constats en insistant sur l’omniprésence de la publicité dans la vie quotidienne. De l’autre, la Métropole propose une dé-densification très limitée (dans l’espace, en taille), tout en favorisant le développement d’immenses bâches publicitaires et d’écrans numériques.

Des enseignes allumées pour rien :

D’après les résultats de la consultation, 69 % des citoyens veulent que les commerces éteignent leurs enseignes et vitrines à la fermeture du commerce. Par ailleurs, 73 % d’entre eux souhaitent que les panneaux publicitaires lumineux ne soient jamais éclairés. De son côté, la Métropole propose, pour les zones les plus urbanisées, des extinctions entre minuit et 7h, loin des attentes exprimées.

Pour le Collectif Plein la Vue, ce nouveau RLPi n’est clairement pas à la hauteur des enjeux. En dépit des cinq réunions de concertation, malgré les éléments de fond apportés par les associations et malgré la mobilisation des habitants du Grand Lyon pour restreindre la pression publicitaire, la Métropole n’a pas apporté d’évolution à son projet de règlement depuis un an.

Le Collectif Plein La Vue continuera de mettre la pression auprès des élus pour faire entendre la parole des citoyens.

Categories: InfoNews