Suite à la dégradation de son écran numérique installé lundi, JC Decaux annonce qu’il ne sera pas remplacé (voir l’article de Lyon Capitale). Le collectif Plein La Vue salue cette décision mais s’étonne qu’il ait fallu que le panneau soit dégradé pour qu’il soit désinstallé. Le Collectif souhaite désormais que les débats reprennent sereinement dans l’enceinte de l’assemblée métropolitaine.

Pour Marie-Hélène Lafage, du collectif Plein La Vue : 

JC Decaux a voulu imposer un écran numérique dans les rues lyonnaises. Depuis lundi cette installation a soulevé l’indignation de nombreux habitants et associations écologistes. En effet, le débat est toujours en cours à la Métropole pour leur autorisation future, il s’agissait donc d’un passage en force démocratique de la part de JC Decaux. Le directeur régional de JC Decaux devrait d’abord s’interroger sur les méthodes de son groupe lorsqu’il parle de “pratiques antidémocratiques” pour dénoncer la dégradation de son écran. Nous alertons depuis des mois sur l’opinion négative des lyonnaises et des lyonnais vis à vis de ces dispositifs publicitaires. Les élus doivent désormais trancher et prendre en compte l’avis des citoyens.”

Depuis lundi, des citoyens se sont relayés devant le panneau en le masquant, suite à un appel à mobilisation “AdBlock” pour sensibiliser les passants et pour témoigner pacifiquement de leur opposition aux écrans publicitaires.

Anthony Geoffroy du Collectif Plein La Vue explique la démarche :

“Nous agissons toujours sans dégradation et à visage découvert. Notre prochaine étape va être de questionner la légalité de l’installation de l’écran par JC Decaux. En effet, il nous paraît contraire au code de l’environnement d’installer un dispositif qui n’est pas encore autorisé par le règlement local de publicité. Nous allons écrire à Jean-Yves Sécheresse, l’élu municipal qui a autorisé l’installation ainsi qu’au Préfet. Notre objectif est d’éviter l’installation de nouveaux panneaux numérique, fusse-t-elle temporaire, tant que le débat n’a pas eu lieu à la Métropole. Le débat démocratique doit se faire dans la sérénité et non en subissant des coups de force.” 

Le collectif Plein La Vue restera vigilant quant à l’installation de nouveaux écrans numériques.

Categories: InfoNews