footjob-hd.net

Communiqué de presse – 16 avril 2020

Plein la vue préconise les économies d’énergie et la diminution de la pollution lumineuse


En cette période inédite, le Collectif Plein la vue a mis en pause son travail de plaidoyer local auprès des collectivités. Le temps est au soutien plein et entier aux personnes et familles atteintes par le Covid19, ainsi qu’aux soignants et à tous les travailleurs impliqués de près ou de loin dans la gestion de cette crise.

Au-delà du plaidoyer habituel, nous avons souhaité apporter tout de même notre contribution en ces moments inédits, et proposer des bonnes pratiques à adopter, avec toujours en ligne de mire la volonté de contribuer à l’intérêt général et à améliorer le cadre de vie pour les habitants de la Métropole de Lyon.

C’est pourquoi nous avons écrit à de nombreuses associations de commerçants et aux collectivités locales sur le territoire de la Métropole de Lyon.

Nous savons la difficulté qu’éprouvent actuellement les commerçants. Beaucoup vont subir de grandes pertes financières, et pour certains, il sera malheureusement impossible de passer le cap de ces nombreuses semaines sans client. En ce sens, et dans la continuité de notre travail associatif, nous avons écrit aux associations de commerçants pour qu’elles proposent à leur commerces non-ouverts d’éteindre leur vitrines, enseignes et écrans vidéo quand ils en ont (courrier Associations de commerçants ICI).

Aux collectivités de la Métropole (mairies et Grand Lyon), nous avons écrit pour demander de réduire l’éclairage public, tant en puissance d’éclairage qu’en horaires d’extinctions (ex courrier pour mairie ICI), ainsi que l’éclairage du mobilier urbain publicitaire.

Que ce soit pour les commerces ou les collectivités, ces mesures de bon sens ont surtout deux vertus :

  • D’une part réduire les factures énergétiques. Et ceci participe, même à petite échelle, à réaliser des économies financières nécessaires en cette période,
  • D’autre part de réduire la pollution lumineuse. Ce phénomène présente aujourd’hui des troubles connus sur la biodiversité : c’est la deuxième cause de mortalité chez les insectes (et notamment les pollinisateurs), cela désoriente les oiseaux, trouble le nourrissage des chauves-souris… Cela perturbe également les cycles circadiens chez les personnes et affecte, en conséquence, le sommeil déjà malmené par la situation de confinement chez beaucoup d’individus.

Qu’il soit question d’économie d’énergie ou de baisse de la pollution lumineuse, cela participe aux bonnes pratiques à mettre en place, en concorde avec les enjeux climatiques actuels et les attentes d’un nombre grandissant de concitoyens.

Au-delà des commerces de proximité de la Métropole, nous souhaitons vivement que les grandes marques, grandes enseignes non ouvertes actuellement montrent l’exemple et soient intraitables sur l’extinction de leurs enseignes, vitrines, et écrans vidéo.

=> Quelques exemples de commerces (non de première nécessité) éclairés ICIICIICI et ICI (crédit Marielle François pour les deux dernières photos).

Categories: InfoNews