Bientôt démantelés ! Plus d’écrans vidéos publicitaires demain dans les rues du Grand Lyon si nos élu·e·s votent bien..

Ce jeudi 23 juin 2022, 15 militant·e·s des organisations Alternativa ANV Rhône, du collectif Plein La Vue et de Resistance à l’Agression Publicitaire Lyon ont simulé le démantèlement de plusieurs écrans vidéos publicitaires géants présents sur la Métropole de Lyon. Cette action avait pour but d’interpeller les conseiller·e·s métropolitain·e·s du Grand Lyon à quelques jours d’un vote stratégique sur le devenir du projet de Règlement Local de Publicité intercommunal. Les militant·e·s rappellent à travers leur mobilisation l’importance pour l’environnement de ce futur règlement de publicité ainsi que la responsabilité des élu·e·s locaux·ales face à l’enjeu des abus publicitaires.

Bientôt démantelés : L’extinction et le recouvrement de quatre écrans vidéos publicitaires géants ce jeudi matin sur les communes d’Ecully, Limonest, Dardilly et Rillieux-La-Pape donnent un avant-gout de l’amélioration, pour le quotidien des grand·e·s lyonnais·e·s et l’environnement, que pourrait apporter le futur Règlement Local de Publicité intercommunal s’il parvient à interdire ce type de dispositif.

Tatiana Guille, membre d’Alternatiba ANV Rhône rappelle que « l’industrie publicitaire agit à rebours complet des besoins vitaux de sobriété et d’évolution de nos pratiques de consommation. Cette industrie avance chaque jour plus loin dans son entreprise de matraquage de la population avec des dispositifs tels que les écrans vidéos publicitaires. Ces écrans lui permettent de diffuser toujours plus d’appels à la surconsommation et cela avec des techniques de plus en plus invasives et agressives via des dispositifs toujours plus polluants. La normalisation de ces écrans publicitaires est une ligne rouge majeure à ne pas franchir. Le démantèlement de ceux existants est une nécessité ».

A ce sujet, le Conseil de la Métropole se réunit lundi 27 juin 2022 afin de voter l’arrêt du projet de Règlement Local de Publicité intercommunal. Ce document dont l’élaboration a débuté en 20

17 avait déjà été soumis à une première validation du conseil métropolitain en décembre 2021. Il prévoit notamment d’interdire les supports comme les écrans vidéo publicitaires ou encore les bâches géantes publicitaires sur façades. Ce projet de règlement doit maintenant être voté à la majorité qualifiée des deux tiers du conseil de la Métropole pour aller plus loin et devenir, s’il est validé par les élu·e·s, opposable aux afficheurs dans quelques mois.

Pour Louis Coulombel, membre de Résistance à l’Agression Publicitaire « cette situation inédite appelle les élus de la majorité et de l’opposition à sortir des logiques partisanes car leur décision aura des conséquences concrètes sur les habitants et le territoire. Il est urgent que nos représentants se positionnent sur ce sujet en ayant en tête les problématiques environnementales graves qu’implique la publicité omniprésente dans nos vies. Ils doivent également se préoccuper en priorité des demandes et besoins de protection que la population exprime depuis plusieurs années. Trop longtemps, le sujet de la publicité dans l’espace public a été traité directement entre les décideurs et les seuls professionnels de l’affichage qui bénéficient d’une puissance de lobbying très importante ».

Anthony Geoffroy, du collectif Plein La Vue précise le message que les militant·e·s engagé·e·s ce jour souhaitent passer aux élu·e·s de la Métropole : « Nous appelons tous les conseillers à soutenir le projet de règlement de publicité proposé par l’exécutif métropolitain. Nous encourageons les groupes comme ceux de M. Kimelfeld qui ont montré de réelles préoccupations, à prendre parti franchement pour les mesures de protection prévues par ce projet et donc de l’approuver comme l’a annoncé récemment le groupe Synergies de M. Grivel. Au contraire, nous dénonçons d’ores et déjà les postures irresponsables d’élus davantage préoccupés par les intérêts particuliers de quelques entreprises que par le devenir des habitants du Grand Lyon. M. Philippe Cochet en fait l’effrayante démonstration depuis plusieurs mois en se transformant en porte-voix du lobby publicitaire à la moindre occasion ».

Les militant·e·s engagé·e·s ce jour seront très attentifs·ves à la tenue des débats et aux votes qui seront exprimés sur le Règlement Local de Publicité intercommunal lors du Conseil de la Métropole de Lyon du 27 juin prochain. Ils et elles soutiennent cette première version du Règlement Local de Publicité, bien qu’il reste nécessaire d’aller plus loin sur certains points tels que la lutte contre l’invasion publicitaire des vitrines commerciales.

Categories: NewsRevue de presse