L’enquête publique sur le Règlement de publicité (RLPi) de la Métropole de Lyon est toujours en cours (elle se termine le 19 octobre 2022). Comme nous le craignions, cette enquête a été, pour l’instant, largement accaparée par les lobbies des afficheurs. Cette situation vient fausser la lecture des attentes de la population, très majoritairement favorable à une réduction drastique de la pression publicitaire en ville. Nous craignons que cette situation ne puisse remettre en cause les avancées offertes par ce projet de RLPi.

Nous appelons donc solennellement toutes les personnes qui souhaitent libérer nos espaces publics de la publicité à prendre part à l’enquête publique. Pour cela, c’est très simple et ça ne prendra pas plus de 2 minutes > il vous suffit de laisser un message sur le registre numérique de l’enquête publique (https://www.registre-numerique.fr/rlp-grandlyon/deposer-son-observation).

Pour vous aider dans la démarche, nous vous avons préparé un message type que nous vous invitons à reprendre. Vous pouvez l’amender comme bon vous semble.

« Je soutiens l’ensemble des mesures qui permettent de réduire l’emprise de la publicité en ville sur mon quotidien.
La publicité dans l’espace public est source d’une pollution inacceptable pour notre environnement et pour notre cadre de vie (dégradation des paysages et du bâti, pollution lumineuse, gaspillage énergétique…), elle est une forme de sollicitation imposée, que je refuse pour ma tranquillité et ma santé, en particulier lorsqu’elle passe par des dispositifs numériques ou lumineux. Par ailleurs, elle soutient le phénomène de surconsommation, intenable pour notre environnement, et est source de gaspillage énergétique, impensable dans le contexte actuel….

Je soutiens en particulier l’interdiction de la publicité et des enseignes numériques ainsi que la publicité sur bâches de grands formats. Ces dispositifs présentent un caractère invasif et agressif accru qui relève d’une nuisance inacceptable pour la population et le cadre de vie.

Je soutiens Ă©galement les mesures de rĂ©duction des formats publicitaires et demande Ă  ce que la taille maximum d’un panneau publicitaire ne puisse excĂ©der 50×70 cm.

Je soutiens les mesures d’extinction des publicités lumineuses et demande l’application d’une interdiction globale de la publicité lumineuse sur l’ensemble du territoire, y compris par rétroéclairage et y compris sur mobilier urbain.

Je demande l’amélioration des mesures de protection face aux nuisances et contraintes publicitaires en ce qui concerne l’affichage numérique derrière les vitrines et la publicité sur mobilier urbain. Dans le premier cas, je demande que des mesures d’encadrement soient mises en place comme le permet la Loi Climat & Résilience du 22 août 2021. Dans le deuxième cas, je demande une réduction drastique du nombre de publicités sur mobilier urbain ainsi que l’interdiction de tous dispositifs lumineux sur mobilier urbain.

En tant que cible de l’industrie de l’affichage publicitaire, dont l’activité est de capter mon attention sans mon accord préalable, il est impératif que le Règlement Local de Publicité, outil de protection face aux nuisances de l’affichage publicitaire, réponde à mes demandes de protection. Je vous prie, ainsi, de bien vouloir tenir compte de l’ensemble de mes observations.

Cordialement, »

Votre participation est nécessaire pour faire avancer les choses. Nous vous remercions par avance de votre soutien.

Pour rappel, la participation se fait via un registre numérique accessible sur ce lien (https://www.registre-numerique.fr/rlp-grandlyon/deposer-son-observation).

Solidairement !

Anthony, pour le collectif Plein La Vue

Categories: ActionsNews